Skip to content

Mise au point sur la vente de plantes médicinales

24 janvier 2011

La vente de plantes médicinales serait-elle en passe d’être interdite? Non, arrêtons la panique.

Pour revenir à la genèse de cette rumeur, revenons un petit peu en arrière. En 2001, la Commission européenne souhaite harmoniser les réglementations au niveau européen et protéger les consommateurs contre les allégations abusives ou mensongères. Mais résultat, cela s’est transformé en une rumeur selon laquelle la vente de plantes médicinales serait interdite ou, à défaut, rendue illégale.
Mais Ronan Blanchard, PDG de Superdiet et représentant du syndicat de la diététique et des compléments alimentaires au niveau européen s’exprime à ce sujet: « Il y a effectivement un grand remue-ménage. Mais le droit de vendre des plantes n’est pas remis en question, c’est celui des allégations de santé sur l’emballage qui pose problème. »  Et c’est la mise en oeuvre qui est rendue délicate: « La Commission européenne et l’Agence européenne de sécurité alimentaire nous demandent les mêmes études […] que pour un médicament. [la directive 2004/24/EC a été modifié en 2008 avec une « procédure d’enregistrement allégée », mais elle reste toujours trop lourde et coûteuse].  C’est impossible ! Techniquement, car les plantes n’ont pas du tout le même type d’action, les pathologies ne sont pas aussi marquées. Et financièrement nos entreprises ne peuvent pas payer ces études. Comment vendre un produit sans pouvoir dire à quoi il sert? Ce serait une catastrophe! »

Pour l’instant le projet est en stand-by. Certains lobbies et des associations de défense des consommateurs, ont travaillé sur le sujet pour essayer de trouver des solutions avec les autorités. Ronan Blanchard poursuit: « Les échéances de 2011 sont gelées. Nous bénéficions d’une sorte de moratoire, le temps de rediscuter de la démarche. Il nous faut réussir à faire à nouveau  accepter comme preuve l’usage traditionnel, les études et les données bibliographiques. Cela peut prendre 2 à 3 ans. » D’ici là, il poursuit très activement ses rencontres avec les députés, ministres, membres du Parlement européen, pour les convaincre.

Ce serait un désastre pour l’humanité de se couper des bienfaits des plantes médicinales, de perdre ce savoir ancestral et tous les bienfaits des plantes médicinales. Tous les médicaments ne sont-ils pas produits à base de plantes médicinales? Au lieu d’interdire ou de compliquer l’accès à de tels remèdes, il serait beaucoup plus judicieux d’encadrer et de répandre l’information, la connaissance, la formation et la transmission d’un tel savoir. Les utilisateurs de plantes médicinales prendraient alors leur santé en main en toute conscience, la connaissance aidant. Et la sécurité sanitaire serait alors assurée.

Sources:

Consom’Action n°55: Article: Plantes médicinales: Rumeurs alarmistes

The rules governing medicinal products in the European community : http://ec.europa.eu/health/files/eudralex/vol-2/a/vol2a_chap1_2005-11_en.pdf

Texte de 2008, les procédures allégées : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=COM:2008:0584:FIN:en:PDF

2 commentaires leave one →
  1. Anonyme permalink
    3 avril 2011 21:10

    Merci!
    Etant une personne qui utilise régulièrement les plantes médicinales dans ma famille, je crois en réalité que ces plantes constituent « Les remèdes de Dieu ». Par exemple: Si vous avez un calcul dans un rein, ça va être guerie en employant x, y plante médicinale. Il ya aussi de nombreux exemples sur cette question et ça ne doit être mis en doute.

  2. Julien permalink
    24 janvier 2011 15:13

    Intéressant, merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :