Skip to content

Areva : une jolie pub mais qui croyez-vous duper ?

25 janvier 2011
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=8do3qgk7uDg#t=22s

Areva ou « L’épopée d’une propagande gigantesque »

Depuis une semaine, vous n’avez sûrement pas pu éviter la nouvelle pub d’Areva « L’Épopée de l’énergie ». Une pub coûtant la modique somme de 20 millions d’euros. « Oulala mais que c’est cher. Ils n’ont rien d’autres à faire de leurs deniers, surtout en ces temps de crise ? » me direz-vous. Et bien détrompez-vous, c’est vous même qui la sponsorisez en grande partie ! Et oui, l’état français est actionnaire majoritaire à 90 % de cette société !
Au delà du coût faramineux, cette campagne visant à redorer l’image d’une société en perdition est une réelle propagande. Non, Areva n’est pas expert en énergie durable. La campagne a oublié:
– de nous parler des déchets nucléaires dont personne ne sait que faire, à part les enterrer au plus profond dans le sol. Politique de l’autruche: ce qui ne se voit pas n’existe [probablement] pas.
– de la radiation
– des rejets cancérigènes des centrales
– son parc nucléaire français vieillissant donc moins sûr et plus coûteux
– des scandales et des déconfitures de la société (déboires de l’EPR, problèmes au Niger, conflits avec les autres acteurs du nucléaire, guerres de succession,…)
 

Mais la révolte a été immédiate

Heureusement les citoyens et la blogosphère se mobilisent. Beaucoup d’entre nous refusons une telle manipulation. Les bloggers sont offusqués par une telle campagne et les associations agissent. Le Réseau « Sortir du nucléaire » a porté plainte le 14 janvier 2011 devant le jury de déontologie publicitaire. Il s’agit de dénoncer les manipulations induites par cette propagande massive, destinée à faire passer le nucléaire pour une énergie d’avenir, propre et qui coexiste en harmonie avec les renouvelables. La plainte sera examinée lors de la prochaine séance du Jury de déontologie publicitaire qui aura lieu le vendredi 4 février 2011. A suivre sur le site de « Sortir du nucléaire« .

Le mot de la fin qui résume tout : « Le choix d’un film d’animation le démontre bien : confrontée à ses déboires, Areva n’a plus que du virtuel pour nous persuader !« , François Mativet, administrateur du Réseau « Sortir du nucléaire ».

2 commentaires leave one →
  1. 27 janvier 2011 11:33

    oui effectivement, mais quand on ne fait rien c’est pire

  2. bouli permalink
    26 janvier 2011 18:02

    L’eau renversée est difficile à rattraper…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :