Skip to content

Non à la censure de la FNE

18 février 2011

FNE_bonnesvacances_algues_vertesFace au raz de marée de polluants et profitant de la couverture médiatique du Salon de l’agriculture qui commence demain, FNE a décidé de lancer une campagne (du 15 au 21 février) portant sur trois fléaux majeurs que sont les importations d’OGM, les algues vertes et les pesticides. 

La campagne « coup de poing » avait déjà fait parlé d’ellle. En effet, FNE avait été attaqué par deux syndicats agricoles pour faire interdire cette campagne mais avait eu gain de cause. La campagne commençant mardi 15 s’est vu tronquée de trois des six visuels prévus. FNE se dit d’autant plus surpris qu’elle avait déjà obtenu gain de cause devant le tribunal. La fédération «demande que l’affichage prévu soit respecté et s’indigne de devoir ainsi pousser un cri d’alarme face à cette censure.»

FNE assure ne pas s’attaquer aux agriculteurs mais plutôt à un mode de production «intensif, extrême et déraisonnable»: «Le grand public sait qu’il existe un autre type d’agriculture mais qu’il est minoritaire. L’avenir est à une agriculture moderne et raisonnable avec moins d’intrants et cette campagne est destinée à faire évoluer les pratiques et les lois», plaide Benoît Hartman, porte-parole de la FNE. Et si FNE a décidé de frapper fort, c’est parce qu’il faut «se réveiller tant qu’il est encore temps»: «La mise en valeur des bonnes pratiques n’a pas eu un écho suffisant. Or, ce sont des enjeux de société qui ont un impact sur la santé, le tourisme, l’économie,…», rappelle le porte-parole.

Pour Benoît Hartman, porte-parole de la FNE, l’élan donné par le Grenelle de l’environnement s’essouffle et les associations ont besoin de soutien: «Nous avons choisi cette mise en scène car nous avons besoin que l’opinion publique soit derrière nous. Mais le message de fond n’est pas original, depuis quarante ans nous disons qu’il faut changer de modèle agricole», explique-t-il.

FNE demande donc que l’affichage prévu (métros Odéon, Montparnasse & Saint Lazare, du 15 au 21 février) soit respecté et s’indigne de cette censure, alors que la dénonciation de pratiques néfastes pour l’environnement et l’émergence de mesures concrètes restent sa priorité. Pour signer la pétition, c’est ici.

[J’en profite pour rappeller la diffusion de l’excellent documentaire « The age of stupid » dont je vous aie parlé hier. Et il est toujours temps de le voir puisque 2 rediffusions sont encore prévues sur la chaîne Planète.]

Sources: France Nature Environnement, 20minutes.fr

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :