Skip to content

Miso : japonais, anti-radioactif et bien plus…

29 mars 2011

Le miso, un super aliment

Connaissez-vous l’adage : Une pomme par jour éloigne le médecin ? Et bien les japonais ont la même phrase mais avec le miso (prononcé misso). Ils commenceraient leurs journées avec un bol de miso. En effet cette pâte, dont la couleur varie selon sa composition et son temps de fermentation, obtenue à partir d’un mélange de soja fermenté, de sel marin et d’un enzyme de démarrage de la fermentation appelé koji, a une multitude de vertus :

  • protection contre la radioactivité et action antioxydante
  • prévention des cancers, lutte contre les micro-organismes indésirables
  • réduction du nombre d’allergies alimentaires, permet de surmonter certaines intolérances alimentaires (dont lactose et gluten)
  • atténuation des problèmes digestifs, tonique digestif, favorise la régénération d’une bonne flore intestinale, améliore la digestion ainsi que l’absorption et l’assimilation des aliments
  • prévention de l’hypertension artérielle
  • diminue l’intoxication par le tabac et l’alcool
  • améliore la longévité
  • augmente la libido
  • source de protéines (plus de 12%)

Et cerise sur le gâteau, ce serait, d’après certains, un excellent remède contre la gueule de bois !

miso_mangaLe miso en cuisine

Tout d’abord, choisissez le non pasteurisé, car il fournit davantage de vitamines, de minéraux, d’enzymes et de nutriments fondamentaux. Et choisissez le bio, sans OGM. Nous ne connaissons toujours pas l’impact des OGM !

Le miso est à la fois un condiment et une base pour les soupes ou les sauces. Il remplace aisément le sel dans la cuisine quotidienne. Il relève le goût des céréales, des haricots et des légumes . Il est aussi utilisé comme saumure, dans la préparation des sauces et des crèmes à tartiner, ainsi que pour la décoration et l’assaisonnement des plats.

C’est dans la durée, à petite doses régulières que le miso sera bénéfique à votre santé. Il est conseillé de mettre une cuillère à café de miso par tasse de liquide. Cette proportion peut servir de règle facile à retenir en cuisine.

Pour garder toutes ses propriétés, le miso ne doit pas être bouilli. On préférera donc l’ajouter en fin de cuisson, après l’avoir dilué dans un peu d’eau.

Il est recommandé de le conserver au réfrigérateur pour garder sa fraîcheur et ses qualités.

Une recette : la soupe miso-maison de La loupiote.

Le miso sous toutes ses formes 

Il existe différentes variétés de miso dont la saveur et le parfum diffèrent en fonction de la qualité de leurs composants, du climat et de l’environnement dans lesquels ils sont préparés, de leurs âges et de la méthode de fabrication. On les trouve dans les épiceries asiatiques ou en magasins bio :

  • le miso de soja
  • le miso d’orge
  • le miso de riz brun
  • le miso Relish

J’allais presque oublier de vous dire. En plus de tout ça, c’est tellement bon ! Hummm !…

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :